5 indices sur la fin de saison par Robbie Amell (pour Hollywood Reporter)

The Hollywood Reporter a discuté avec Robbie Amell (Stephen).

Il ne reste plus que 2 épisodes pour les Tomorrow People et la guerre bat son plein.

Le dernier épisode s’est terminé sur un sacrifice explosif, avec l’agent Ultra Hillary se faisant exploser dans le bureau du Fondateur. Un groupe divergent de Tomorrow People mécontent de la tournure des événements a décidé de faire équipe avec l’ennemi (Ultra) et se sont fait injecter un traceur, qui, comme on le découvrira ce soir, est littéralement un interrupteur mortel (kill switch). John n’a plus ses pouvoirs paranormaux, les lignes sont toutes tracées, Roger se retrouvent face à un dilemme : rejoindre Ultra et prendre le risque d’anéantir la race humaine (en autres Astrid, Luca et maintenant John), ou rester avec les Tomorrow People.

Robbie Amell parle des principales intrigues suivant le geste mortel d’Hillary et ce que cela signifie pour Stephen et le reste de l’équipe.

1. La mort d’Hillary mets Stephen à bout.

« Aussi horrible que ce soit, c’est le moment qui le pousse vraiment à bout avec le Fondateur. C’est cette situation bizarre dans laquelle la fille qu’il aime l’a trahi, et il a beau la détester, il reste toujours des sentiments. Et puis elle s’est sacrifiée pour elle et le reste des Tomorrow People. » Malheureusement pour Stephen, le temps joue contre lui. « Il n’a pas le temps d’avoir de la peine, il doit se remettre dans le bain tout de suite pour protéger les Tomorrow People et sa famille. Il va vraiment être dans un drôle d’état d’esprit dans ces deux derniers épisodes. »

2. Le « kill switch » met tout le monde en position difficile.

« C’est sur Russell que le kill switch a le plus d’effets. C’est le seul de nous 4 à avoir la bombe à retardement dans la tête. Il est vraiment dans une situation délicate. » Ça pousse Jedikiah et Irene à chercher une solution médicale pour pouvoir désamorcer le kill switch sans tuer la personne. Alors que CaraJohn, et Stephen cherche un moyen de désactiver le système avant que le Fondateur puisse s’en servir de nouveau. « Mais il y aura une grosse trahison qui donnera vraiment un gros démarrage au final. »

3. « John humain est toujours un dure à cuire. »

Maintenant que John a perdu ses pouvoirs, c’est une personne de moins pour aider les Tomorrow People. Mais comme le révèle Robbie, on en parle tout de suite : « Il y a une scène où s’est à peu près ce que je dis et John me répond que sans pouvoirs il n’est pas moins puissant. » Même sans être capable de se téléporter « John humain est toujours un dur à cuire » dit Robbie, rappelant au passage que l’un de ses plus terrifiant pouvoir est de pouvoir tuer.

4. Le rapprochement de John et Astrid.

Plus tôt dans la saison on a vu un rapprochement entre John et la meilleure amie de Stephen, Astrid. Ça va continuer maintenant qu’ils sont pareils. « Il y a un rapprochement manifeste lorsqu’ils se rencontrent en tant qu’humains. C’est devenu un carré amoureux entre CaraJohn, Astrid et Stephen. »

5. S’il y avait une deuxième saison elle serait complètement différente.

« Dans ces deux derniers épisodes, on ne retient rien. Les cartes sont sur table. » L’acteur explique que le final clôture certaines intrigues tout en en ouvrant de nouvelles pour une éventuelle 2ème saison. « Si on a une deuxième saison, je touche du bois, se sera une série complètement différente. » Et il dit au passage que le final donne une bonne image de ce à quoi ça pourrait ressembler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s